L’AI et l’AVS soutiennent les personnes avec des besoins particuliers

18 juin 2020

Les prestations de l’AI et de l’AVS, calculées sur la base du revenu du travail et des années de cotisation, sont connues de tous. Mais ces deux assurances ont encore d’autres prestations pour des besoins particuliers.

Celui qui nécessite une aide régulière d’autrui pour tous les actes ordinaires de la vie (se vêtir, faire sa toilette, manger, se lever, s’assoir etc.) et dont l’état nécessite des soins permanents ou une surveillance personnelle a droit à l’allocation pour impotent, versée par l’AVS ou l’AI. Il y trois niveaux d’impotence et la rente augmente en fonction de l’aide nécessaire (de Fr. 237.- à Fr. 948.- par mois). Le premier montant est supprimé lors d’un séjour au home d’une personne à l’AVS. Si la personne impotente vit à domicile, elle peut également demander une contribution d’assistance de l’AI. Cette prestation permet d’engager une personne qui lui fournira l’assistance dont elle a besoin. 

L’objectif principal de la contribution d’assistance est de renforcer l’autonomie de la personne qui en bénéficie, de la responsabiliser et de lui permettre de vivre chez elle. La personne qui fournit assistance ne doit pas forcément être un parent en ligne directe, ni faire ménage commun avec le bénéficiaire. La contribution est calculée en fonction du temps nécessaire pour les aides dont la personne a régulièrement besoin.

© www.hoergeraete-info.net

L’AI et l’AVS contribuent également aux moyens auxiliaires. Avant l’âge de l’AVS, il y a des prestations AI pour l’adaptation des bâtiments, par exemple d’une salle de bains ou dans le rural. L’AI a une large liste des moyens auxiliaires qu’elle soutient. Par contre, l’AVS a une liste plus restreinte. Elle paye 75 % pour les moyens auxiliaires comme des fauteuils roulants, des perruques, des chaussures orthopédiques ou des lunettes-loupe. En outre, il y a des prestations forfaitaires pour l’achat des appareils auditifs. Dans ce contexte, l’AI est plus généreuse que l’AVS. L’AI paie dès une perte auditive de 20 %, contre 35% pour l’AVS. Pour obtenir la contribution, il faut l’attestation médicale d’un spécialiste et la preuve de paiement. La demande de prestation est à déposer auprès de l’Office AI du Canton de Fribourg, Impasse de la Colline 1, 1762 Givisiez, tél. 026 305 52 37.

Les formulaires de demande se trouvent sur www.aifr.ch/fr/guichet (AI) et www.caisseavsfr.ch/fr/ (AVS sous « Particuliers/Prestations AVS »).