Natura-Veal : un marché en expansion

La production de viande labélisée Natura-Veal n’a cessé d’augmenter depuis sa création. Le volume des ventes ne couvre pas la demande, particulièrement durant le deuxième semestre de l’année.

Coop, qui commercialise cette viande, souhaite augmenter le volume des ventes et proposer le produit dans toutes ses filiales, ce qui n’est pas le cas actuellement. La quantité d’animaux demandée a été augmentée de 2000 animaux en 2020 et pourra l’être d’autant en 2021. Or, ces quantités ne sont pas atteintes en 2020. L’association Vache mère Suisse recherche donc activement de nouveaux éleveurs prêts à se lancer dans cette production.

Les bons choix génétiques

Idéalement, l’ascendance maternelle d’un Natura-Veal devrait démontrer de bonne aptitudes laitières, du type race à deux fins ou des mères issues d’un croisement entre une race laitière et un taureau reconnu au Herdbook des races à viande. (Ce type de vache étant recherché, il s’avère intéressant pour un producteur de lait de choisir un taureau reconnu lors de l’insémination de vaches avec des races à viande.) Le choix du père devrait essentiellement porter sur la précocité afin d’assurer une bonne couverture graisseuse du veau en fin d’engraissement. Les races tardives ou de grand format rendent l’atteindre du poids voulu (max 150 kg PM) et la couverture recherchée difficile.

© Vache Mère Suisse

Une période de vêlage bien ciblée

De nombreuses exploitations, particulièrement dans les régions alpines, livrent leurs veaux au printemps, ceci dans le but d’estiver les mères sans leur veau. Le prix de vente est par conséquent au plus bas entre le mois de mars et mai. En revanche, un veau né en fin d’hiver ou au printemps est une garantie de commercialisation à une période durant laquelle la demande n’est pas couverte. Ce calcul implique une organisation les saillies / IA 1 an et demi à l’avance.

Un bon suivi des veaux

Un affouragement séparé des veaux est primordial afin d’assurer un accroissement de 1200g/jour en moyenne et une couverture optimale en fin d’engraissement. En dessous de 5 mois, la capacité d’ingestion des veaux reste limitée. Par conséquent, des compléments à base de céréales et du fourrages secs de la meilleure qualité sont à privilégier.

En outre, la castration des mâles, le pesage régulier des veaux et l’aménagement d’un box accessible uniquement aux jeunes animaux facilitent un bon suivi des Natura-Veal.

D’autres astuces encore sont à découvrir lors du prochain cours organisé par Vache Mère Suisse dédié spécialement à cette filière de commercialisation.
Ce cours aura lieu le 13 novembre prochain à Vuippens à la Maison de Ville, suivi d’une visite d’exploitation productrice de Natura-Veal.

Les inscriptions se font directement en ligne sur le site de Vache Mère Suisse : www.mutterkuh.ch.

Une brochure de recommandations éditée par Vache Mère Suisse pour la production de Natura-Veal est également disponible sur leur site internet.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., collaborateur scientifique