Gestion de l’eau au pâturage

6 juillet 2021
Lorsque la belle saison arrive avec son lot de travaux sur les pâturages, il est aussi important d’évaluer l’alimentation en eau des parcelles.
L’importance de l’eau pour une vache laitière

Les besoins en eau des vaches peuvent être très élevés et variables ; plusieurs facteurs comme le poids, le stade de lactation, la performance, la teneur en matière sèche de la ration et les conditions climatiques influencent directement leur consommation en eau. En été, une vache produisant 30 kg de lait a un besoin journalier d’environ 150 l. Si l’hygiène est défaillante, la santé de la mamelle peut en être impacté, les taux de cellules peuvent augmenter et la production laitière chuter. Une étude a montré qu’une vache qui boit seulement 50% de l’eau dont elle a besoin, aura une ingestion réduite de 30% et une production laitière réduite de 20%. Une vache nécessite, en plus des besoins pour son propre entretien, environ 3 l d’eau par kg de lait qu’elle produit.

Mettre en place un système d’alimentation en eau optimal

L’emplacement des abreuvoirs demande une petite réflexion. Ceux-ci ne doivent pas être placés au hasard. Une distance maximale de 200 m de tous endroits du parc serait idéale, puisqu’elle permet aux animaux de pâturer régulièrement sur l’ensemble de la surface et de digérer en petits groupes ou de façon individuelle vers l’abreuvoir. Au contraire, une distance plus grande empêchera une pâture homogène des parcelles. Les vaches auront tendance à se rendre toutes ensemble à l’abreuvoir, ce qui peut provoquer une concurrence et du piétinement auprès des abreuvoirs.

© Grangeneuve

Prendre le temps de faciliter l'accès à l'abreuvoir améliore le bien-être animal.

Un aspect supplémentaire important concerne la clôture : elle ne doit en aucun cas gêner la vache pendant qu’elle boit. Les fils électrifiés trop proches des bassins peuvent aussi provoquer des courants vagabonds qui réduisent fortement la consommation d’eau des animaux.

Les points d’eau au pâturage doivent être appropriés à la taille du troupeau ; l’alimentation en eau doit permettre d’avoir à tout moment de l’eau à volonté pour tous les animaux. Cet aménagement doit tenir compte de la pression de l’eau, de la taille du troupeau, des emplacements stratégiques pour les points d’eau et des types d’abreuvoirs à disposition. Voici un petit un exemple simplifié pour un troupeau de 50 vaches avec un bassin d’une capacité de 200 l : en été, une vache boit en général jusqu’à 14 l d’eau par heure ; avec un troupeau de 50 vaches laitières, le besoin est donc de 700 l/h. Ce qui signifie qu’un débit de 12 l/min est nécessaire pour une alimentation en eau à volonté ; soit un remplissage du bassin complet en 17 minutes.

Contrôler tous les abreuvoirs avant la saison de pâturage

Il est important de contrôler et nettoyer les abreuvoirs pour que les vaches y aient un bon accès. Avant de lâcher votre bétail, passez les contrôler. Nettoyez la végétation autour, créez un accès propre et facile. Profitez de ce moment pour nettoyer correctement l’intérieur des abreuvoirs, enlever les branches, les feuilles, la mousse et éventuellement les cadavres d’animaux. Testez le fonctionnement et le débit des flotteurs et contrôlez qu’il n’y ait pas de fuites. Si pendant l’hiver votre troupeau s’est agrandi, réévaluez la capacité de votre alimentation en eau sur le pâturage.

Pour toutes question concernant la gestion de l’eau, Mireille Raemy, collaboratrice scientifique de Grangeneuve, se tient à votre disposition.

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.