« Antagonisme K – Mg »

14 juillet 2021
Le bilan de fumure n’est pas seulement un document obligatoire dans le cadre des PER. C’est aussi un outil précieux pour équilibrer la fumure sur votre exploitation agricole. 

Un bilan établi avec précision vous informe sur les flux d’éléments nutritifs, en particulier sur l’azote (N) et le phosphore (P2O5).

Le Suisse-Bilanz de Grangeneuve vous informe aussi sur le potassium (K2O) et le magnésium (Mg). Les taux de couverture à la fin de votre bilan vous donnent des indications sur la situation de votre exploitation.

Afin d’équilibrer la fumure à long terme, les taux de couverture devraient être proches de 100%.

Pour l’azote et le phosphore, vous ne devez pas dépasser 110% de couverture afin de respecter les PER. Par contre, le potassium et le magnésium ne sont pas limités pour les PER.

© Grangeneuve


Mais si vous avez chaque année de gros excédents de potassium, votre exploitation n’est pas en équilibre. La fumure potassique, très dépendante des épandages de lisier, aura à long terme un effet sur l’alimentation de vos bovins.

Le potassium et le magnésium sont souvent considérés comme des éléments antagonistes : si le potassium est en excès, le magnésium sera moins bien absorbé par les plantes, et finalement aussi par les bovins.

Chez les vaches laitières, l’assimilation du magnésium est particulièrement importante afin de réduire les risques de tétanie des herbages. Par conséquent, un déséquilibre dans le bilan de fumure peut conduire à des problèmes métaboliques au printemps. Un excès de potassium dans les sols peut quant à lui nuire à la nutrition des vaches taries qui pâturent. En effet, cet élément intervient dans le métabolisme du calcium au moment du vêlage et augmente les risques de fièvre du lait lorsque les vaches en ingèrent de trop grandes quantités.

Les analyses de terre indiquent l’approvisionnement de vos parcelles. Si vous avez des analyses récentes, il est possible de corriger d’éventuels déséquilibres d’approvisionnement, par exemple des parcelle riches (P, K ou Mg) et d’autres parcelles pauvres ou médiocres, au moyen d’un plan de fumure par parcelle. Si cela vous intéresse, contactez-nous (026 305 58 00).

Pour équilibrer la fumure à long terme, regardez votre bilan de fumure et tenez compte de vos analyses de terre. Des analyses de fourrages peuvent aussi vous fournir des indications importantes, surtout au-delà de 30 g de K par kg de MS. Les parcelles les plus proches de la ferme sont les plus à risques, car les plus fréquemment purinées.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.