Des piqûres pas douloureuses

10 août 2021
Comment ont évolué vos sols depuis la dernière analyse ? Est-ce que vos parcelles ont des réserves suffisantes concernant les principaux éléments nutritifs ? Sont-elles pauvres ou trop riches ? Avez-vous utilisé vos engrais de manière optimale durant les dernières années ?

Pouvez-vous réduire la fumure et économiser de l’argent ? Ou au contraire devez-vous combler des manques ? Est-ce que la matière organique est sur un bon niveau ? Serait-il judicieux d’envisager un chaulage ?

Les analyses de terre sont un excellent instrument pour répondre à ces questions. Il est judicieux de vérifier régulièrement les teneurs de vos sols : au mieux tous les 5-6 ans, au moins tous les 10 ans selon les prescriptions PER.

L’après-récolte est un moment idéal pour prélever des échantillons de terre !

Une tarière vous permet d’effectuer des piqûres sur vos surfaces.

                                                                                                     © Grangeneuve


Prenez le temps de faire ce prélèvement soigneusement : faites une vingtaine de sondages régulièrement répartis sur la parcelle, mélangez bien les prélèvements dans un seau propre, gardez environ 1 kg dans un sachet plastique, notez clairement le nom de la parcelle sur le sachet et remplissez une feuille de demande d’analyse.

Si vous le souhaitez, vous pouvez ensuite amener vos échantillons à Grangeneuve.

Le résultat des analyses de terre vous permet d’équilibrer la fumure à long terme.

Avec des analyses récentes, il est possible de corriger d’éventuels déséquilibres d’éléments nutritifs, par exemple des parcelles riches et d’autres parcelles pauvres (P, K, Mg). Le meilleur outil est un plan de fumure par parcelle.

Si cela vous intéresse, nous pouvons le faire avec vous, il suffit de nous contacter afin de fixer un rendez-vous (026 305 58 00).

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., collaborateurs scientifiques du secteur bases de la production végétale