Plantes à problèmes dans les prairies et pâturages : les rumex (III)

16 septembre 2022
Dans une série d’articles, nous proposons d’aborder diverses plantes qui posent problèmes dans les prairies et pâturages. Troisième genre botanique, les rumex.

Le rumex à feuilles obtuses à droite présente deux « lobes d’oreilles » à la base du limbe, contrairement au rumex crépu à gauche. Celui-ci a des feuilles plus étroites avec des bords ondulés ; il est moins concurrentiel.

La racine principale d’un rumex a une durée de vie de 4-5 ans, avant de se partager en plusieurs nouvelles souches, assurant sa survie à long terme.

Dès le mois de juin, un pied produit plusieurs centaines de graines en trois semaines de repousses. Ces graines patientent plusieurs décennies dans le sol, avant de trouver les bonnes hampes florales avant toute utilisation. Un compostage à chaud des fumiers ou une méthanisation peuvent couper la faculté germinative. Acheter des semences de prairies avec label ADCF.

Il fut un temps où les feuilles de rumex servaient de papier WC. Imaginez si on s’y remettait, à quelle vitesse un pâturage serait assaini.

La racine doit être arrachée à au moins 20 cm de profondeur, dans un sol très humide. Ce modèle de fourche miniature astucieuse est toujours présente dans la cabine du tracteur, et permet d’intervenir en tout temps.

L’élimination des plantes arrachées est parfois problématique avec l’interdiction de les brûler ou décharger en forêt. Il reste le compostage à chaud, la méthanisation, l’enfouissement dans un sol ouvert ou l’élimination avec les déchets ménagers.

L’injection de vapeur d’eau sous pression autour des racines est efficace mais demande relativement beaucoup de travail et d’équipements.

Les graines de rumex ont besoin de lumière pour germer : dès l’apparition de trous dans une prairie ou un pâturage, c’est une levée en feu d’artifice. Sursemer le plus rapidement possible dès l’apparition de trous.

Avec le rumex, c’est Sisyphe : quand on a fini, il faut recommencer. Traitement herbicide Ally-tabs en plante par plante ou Asulame et Harmony en surface. Les traitements de surface doivent être réalisés entre fin août et septembre, et pas au printemps. Avec les herbicides : 20-22° le jour, >10° la nuit, air humide, sans pluie ni rosée, sans vent, sur feuillage sain et abondant, sans hampes florales. En l’état actuel, le traitement ARA n’est toujours pas autorisé comme plante par plante sur les SPB.

Une excellente tarte au rumex des Alpes. Mais ne pas en abuser car l’acide oxalique est contre-indiqué en cas de calculs rénaux, entre autres.

Le rumex des Alpes a un développement massif, mais il reste cantonné aux zones de repos gavés d’éléments nutritifs : la lutte n’apporte souvent rien, tant que les animaux reviennent à cet endroit.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., collaborateur scientifique