Analyse des coûts énergétiques des exploitations fribourgeoises

20 mai 2022
L’énergie n’est pas forcément le premier poste de dépense sur une exploitation mais nous portons une attention particulière à l’évolution de son prix qu’il soit à la baisse ou à la hausse. L’étude des données comptables 2020 nous apporte des premiers éléments sur ce que représentent ces coûts sur une exploitation.

La présente analyse porte sur l’étude des charges d’énergie (électricité, mazout, bois, gaz, pellets, eau) et des coûts des carburants. Elle se base sur les résultats des comptabilités agricoles 2020 et un tri a été effectué pour arriver à un échantillon de 337 exploitations fribourgeoises. Les prestations liées aux travaux et locations pour tiers ont été exclues pour ne pas influencer les charges notamment liées aux carburants. Les valeurs extrêmes ont également été retirées de l’échantillon.

Pour l’année 2020, le montant des charges d’énergie et de carburants était en moyenne de 17’569 CHF soit 563 CHF/ha réparti comme suit : 9’796 CHF pour les charges d’énergies (soit 307 CHF/ha), 6’407 CHF pour les carburants machine (soit 197 CHF/ha) et 1’365 CHF pour les carburants voiture (soit 47 CHF/ha).

Premier poste de dépense en énergie, l’électricité, qui est consommée par l’ensemble des exploitations agricoles étudiées, représente, à elle seule, un coût de 206 CHF/ha soit 67% de ces charges. Pour 71% des exploitations de l’échantillon, cette source d’énergie est complétée par d’autres énergies tel que, par exemple, le mazout, le bois et les pellets. Le gaz est peu utilisé (7% des exploitations étudiées).

© Agroscope

Si nous regardons les montants des coûts énergétiques par région agricole (cf. tableau 1 ci-dessous), les charges en énergie et carburants machine sont moins élevées en zone de plaine et sont plus importants en région de montagne. Pour les carburants voiture, le montant des dépenses est identique quelle que soit la région de production. Cependant, il faut prendre avec prudence les résultats concernant la région montagne du fait du faible nombre d’exploitations agricoles retenues dans l’échantillon.

Nous observons une grande variabilité entre les exploitations agricoles comme le montre le graphique n°1 ci-après. Par conséquent, nous devons toutefois rester vigilants quant à une analyse stricte des moyennes. En effet, nous observons pour les charges d’énergie, que 25 % des exploitations de l’échantillon dépensent plus de 395 CHF/ha alors que, pour un quart d’entre elles, les coûts sont inférieurs à 197 CHF/ha.

Le constat est le même concernant les dépenses en carburants machine. En l’état, les données comptables donnent un premier aperçu, mais ne permettent malheureusement pas d’expliquer à elles seules les raisons de ces différences. Elles peuvent être nombreuses et dépendent d’une liste non exhaustive de facteurs : état des bâtiments et du parc machine, degré de mécanisation, nature et taille des ateliers de production, morcellement parcellaire, topographie, climat, etc.

Même si les coûts énergétiques, avec 17’569 CHF, ne représentent en moyenne que 5% du montant total des prestations, l’actualité récente nous montre que ces charges peuvent rapidement augmenter et peser sur le résultat d’exploitation. Si vous êtes intéressés à faire le point sur la situation énergétique de votre exploitation, vous pouvez initier un conseil énergétique agriPEIK. Dans un premier temps, vous pouvez réaliser un conseil d’orientation gratuit dont l’objectif est de pouvoir définir le potentiel de réduction de vos coûts. Vous trouverez tous les éléments sur le site d’Agrocleantech dans la partie dédiée aux agriculteurs (lien https://agrocleantech.ch/fr/pour-les-agriculteurs/conseil-energetique-pour-l-agriculture.html). Par la suite, si le potentiel d’économie est important, un audit peut vous être proposé.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., conseiller agricole