Observer ses animaux et AGIR

11 janvier 2022
Observer ses propres animaux et AGIR en conséquence sont les facteurs de réussite en détention. Cela fait déjà plusieurs années que Grangeneuve met les signes des vaches au centre de son enseignement, formation continue et différents cours.

De nombreux exemples pratiques dans le canton de Fribourg parlent en faveur d'une optimisation constante de l'élevage des vaches laitières et allaitantes selon les six libertés de la vache au pâturage.

Dans chaque bâtiment, qu'il soit neuf ou ancien, il existe des possibilités d'optimisation qui ont automatiquement un effet positif sur la santé et la productivité des animaux (Fig. 1). La rentabilité s'améliore toujours.

› Avez-vous déjà vérifié la hauteur de votre sangle de nuque (si vous avez encore une barre de nuque, il est grand temps d'organiser son remplacement) ?

Attention, pensez à mettre 2 tendeurs à chaque extrémité et de la déplacer de 5 cm tous les six mois, sinon votre sangle sera usée en deux ans déjà et vous serez déçus !

Fig. 1 : Des animaux sains et productifs en retranscrivant dans les bâtiments les 6 libertés de la vache au pâturage.
Source : Vetvice, Grangeneuve

› Avez-vous mis le nez au niveau de vos veaux sur leur litière (à plat ventre)? C’est en effet à la hauteur des museaux que se joue la qualité de votre détention pour vos animaux. 

Expérience faite, c’est en restant quelques minutes au milieu des veaux (couchés) que vous arrivez à vous rendre compte de l’humidité de votre litière, de la qualité de l’air et aussi (un peu) de la charge en ammoniaque de l’air que les veaux (ou autres animaux) respirent.

›Figs. 2 et 3 : Remplacer les parois par des clapets amovibles, une mesure facile à réaliser, surtout si les parois sont en bois. 

Les clapets ont l’avantage de pouvoir être inclinés pour faire de l’ombre en cas de soleil trop chaud. De plus ils pourraient être fermés en cas de mauvais temps. Vous verrez vous-mêmes, vous n’allez pas les fermer très souvent !
Source : Loïc Julmy

› Toutes ces mesures coûtent cher ? Prenons par exemple un veau qui fait une pneumonie. Le vétérinaire vient faire une visite et doit le soigner.
Facture:

CHF 150.--. Combien de kilos de paille auriez-vous pu acheter avec ces
CHF 150.-- ? Peut-être 1 tonne ou plus. Le jeu en vaut la chandelle.

› Est-ce que tous vos abreuvoirs sont placés à une hauteur optimale de 60 cm (niveau de l’eau depuis le sol) ? Vous devrez peut-être remplacer certains vieux abreuvoirs. C’est l’occasion rêvée pour installer un bassin à niveau constant et surtout très facile à nettoyer.

Tous ces points, et d'autres encore, ont été présentés et discutés en détail lors de la dernière journée vache laitière qui s'est tenue à Grangeneuve fin octobre 2021 en collaboration avec INFORAMA Rütti.
Christian Manser, formateur CowSignals® reconnu dans toute la Suisse et au-delà, et expert en construction d'étables, a su captiver et motiver parfaitement son auditoire.
Il n’est jamais trop tard pour AGIR. Le pire, c’est de ne rien faire. Dans toutes les exploitations, il y a de petits gestes qui permettent d’améliorer la détention de vos animaux.

Des exemples concrets ont été réalisés par les participants en rentrant à la maison :

› L’un des participants à supprimé le seuil de 8 cm à l’entrée de sa salle de traite. « C’est un autre monde » souligne le producteur ; « la différence est époustouflante, les vaches rentrent nettement mieux ».

› Un autre intéressé a ôté le soir même les fenêtres de son étable. Impressionnant, les vaches ont le même air à l’intérieur qu’à l’extérieur.

› Un troisième cherche des solutions pour ses petits veaux : un petit ventilateur bon marché d’un grand distributeur a été installé pour amener et changer l’air au fond du box. Il suffit largement. Le changement est manifeste. Les veaux ne se couchent plus en tas, mais répartis dans tous l’espace bien paillé.

En conclusion, chacun peut AGIR sur sa ferme pour améliorer la santé et la rentabilité de ses propres animaux. Il n'est pas nécessaire de faire de grands projets, de petites adaptations sont toujours possibles et font la différence. Vous aussi, vous serez épatés par la réaction de vos animaux et vous aurez plus de plaisir dans votre étable.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., collaborateurs de la production animale